P R E S S   R E V I E W  

C O U P U R E S   D E   P R E S S E 

« Eric Montalbetti (1968) n’a jamais cessé de composer depuis l’âge de 11 ans. Mais il n’a levé le voile sur ce « jardin secret » qu’après avoir quitté en 2014, après presque 20 ans, la direction artistique de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Peu à peu, au concert et au disque, toute une oeuvre se révèle, marquée par une écriture rigoureuse aux accents parfois bouléziens sur laquelle soufflerait un vent de poésie. » 

Jean-Guillaume Lebrun, La Terrasse - octobre 2018

 

Concerto pour flûte & orchestre « Memento vivere »

« Emmanuel Pahud, l’Orchestre de la Suisse Romande & Jonathan Nott ont dévoilé une oeuvre traversée par un art affiné de l’orchestration et par une richesse harmonique séduisante. En quatre mouvements, un paysage a pris forme, fait pour l’essentiel de longues nappes, fluides et segmentées par des éclats ponctuels. Une texture orchestrale ondoyante, donc, en dialogue riche et souvent virtuose avec l’instrument soliste. »

Rocco Zacheo, La Tribune de Genève - 09/05/2019 (après la création du concerto au Victoria Hall de Genève)

 

Eclair physionomique, symphonic fantasy after Paul Klee

« Excellente prestation de l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo dans la création d’Eclair physionomique, fantaisie symphonique après Paul Klee d’Éric Montalbetti : une partition scintillante de couleurs aux éclats hérités de Messiaen et Dutilleux. »

Bruno Serrou, La Croix - 30/03/3018 (après la création de l’oeuvre au festival Printemps des Arts sous la direction de Kazuki Yamada)

 

Vaste champ temporel à vivre joyeusement, for small orchestra

« Eric Montalbetti Vaste champ temporel à vivre joyeusement is remarkable.

Changing characteristic sound is the point of this piece.

Tone colors change gradually by inner change of sonority.

The opus fascinates us with the timbre slightly filled with affection which spread plentifully accompanying with sway like a wave, the color change and undulation. » 

Koji Sano, Ongaku no Tomo - July 2015 (following the Japanese premiere at the Tokyo Bunka Kaikan by the Tokyo Sinfonietta & Yasuaki Itakura)

 

3 Etudes après Kandinsky, for piano

« A striking world premiere, especially because Montalbetti composed the piece in his young twenties and left it aside for almost 30 years. This score turned out to be three vibrant abstract miniatures, full of life, of which the central movement - a journey from darkness to light - ends in radiant lyrical tremolos. »

Joep Stapel, NRC - 08/02/2018 (after the world premiere by François-Frédéric Guy at the Amsterdam Muziekgebouw)