Sonate pour violon seul

Nomenclature : violon solo

Partition : Editions Durand, 2016

La Sonate pour violon seul est l'une de mes plus anciennes partitions publiées. Composée entre 20 et 22 ans et révisée en 1997, elle a été créée au disque par Tedi Papavrami (Alpha Classics, 2016) et en concert en France par David Grimal puis en Allemagne par Christian Tetzlaff. 

La première version a aussi été interprétée en 1990 par Guillaume Sutre alors que nous étions encore étudiants, et primée par la Sacem et par la Fondation Yehudi Menuhin. 

Chacun des 4 mouvements se développe selon différentes techniques de variations, et on y trouve comme une première synthèse entre modalité et sérialisme à partir de laquelle j'ai développé mon langage.

Comme l’indique Franck Mallet dans la notice de l’enregistrement paru chez Alpha Classics, « imaginée tout d'abord sans programme, la partition en quatre mouvements se lit aujourdhui comme l'expression du passage de l'adolescence à l'âge adulte. Avec ses gestes amples et nerveux, le premier mouvement peut-être regardé comme l’affirmation du sujet. Plus réflexif, le second énonce une certaine tendresse et la recherche d’un dialogue intérieur, cependant contredit par l’exaspération du discours ou la trop grande préoccupation de soi. À l’opposé, la sonorité ténue et frêle du troisième mouvement est une lente introspection presque élégiaque dans un désir d’éternité. Ultime stade de cette évolution, le retour à la vie du quatrième mouvement, avec ses fusées enjouées ».

 

The Sonata for solo violin, composed in my early twenties and revised in 1997, was first recorded by Tedi Papavrami (Alpha Classics, 2016) and premiered in concert in France by David Grimal and in Germany by Christian Tetzlaff.

The original version was also played by Guillaume Sutre when we were both students in 1990 and awarded by Sacem and Sir Yehudi Menuhin's Foundation.

Each of the 4 movements develops according to different variation techniques, and we find there as a first synthesis between modality and serialism from which I developed my language.

As Franck Mallet wrote in the CD booklet of the recording published by Alpha Classics, "initially conceived without a programme, this four movements work now seems to chart the development from adolescence to adulthood. With its broad, nervous gestures, the first movement can be regarded as an affirmation of the subject. The more reflective second movement expresses a kind of tenderness and the quest for an interior dialogue, but also conflicts with it, out of exasperation with the conversation, with so much self-preoccupation. By contrast, the tenuous, fragile sound of the third movement is a slow, quasi-elegiac introspection with a longing for eternity. The final station of this revolution is the fourth movement's return to life, with its cheerfully flaring fireworks".

  

Création & reprises : 

- création au disque par Tedi Papavrami (CD Alpha Classics, 2016)

- création en concert par David Grimal (Festival « Le vent sur l’arbre », Août 2016).

- Création allemande par Christian Tetzlaff au festival Spannungen à Heimbach le 28 juin 2019.

- Reprise en concert en France par Tedi Papavrami au festival de Radio France et Montpellier en juillet 2019.

Enregistrement : par Tedi Papavrami disponible en streaming @spotify ou à la demande @Alpha Classics 

cover Sonate pour violon Eric Montalbett